Le neuroscientifique Michel Le Van Quyen était l’invité de La Tête au carré pour parler du pouvoir du silence et de son nouveau livre Cerveau et silence. Dans cette émission radio (que vous pouvez réécouter en podcast), ce chercheur de l’INSERM nous explique pourquoi le silence acoustique est primordial pour notre santé.

Quand le cerveau fonctionne à plein régime, il consomme beaucoup de glucose et d’oxygène, ce qui peut générer jusqu’à son propre poids en déchets chaque année. On pensait jusqu’en 2012 que le cerveau utilisait le liquide céphalo-rachidien pour les évacuer. Mais cette voie d’évacuation est beaucoup trop longue et ne satisfaisait pas les chercheurs.

La manière dont le cerveau évacue les toxines a été découverte en 2012 par la chercheuse américaine Maiken Nedergaard. Elle a appelé ce système, le système “glymphatique” en référence aux cellules gliales (astrocytes) et au système lymphatique auquel ces cellules sont connectées. Cette découverte a été confirmé récemment avec l’observation de vaisseaux lymphatiques dans la dure-mère (l’une de nos 3 méninges qui enveloppent le cerveau).

On a également  découvert que l’évacuation de ces déchets était plus efficace lors du repos (via le sommeil ou la méditation). Durant ces moments, l‘espace intercellulaire s’accroît jusqu’à 60%, ce qui permet une meilleur circulation et élimination des déchets. L’évacuation de la protéine bêta-amyloïde (une protéine dont l’accumulation semble être liée à l’Alzheimer) se révélerait par exemple deux fois plus efficace chez les souris endormies que chez les souris éveillées et stressées…

Nous vivons tous dans une sorte d’économie de la concentration et de l’attention. L’objectif premier de certaines organisations (comme les entreprises du numérique) est de tout entreprendre pour nous éviter de cultiver le silence extérieur. Ceci, afin de nous maintenir constamment dans un état de tension et d’intoxication conséquente; un état qui finit beaucoup trop souvent par nous rendre malade.

Le sommeil et la méditation sont des moments indispensables pour le bon fonctionnement de notre cerveau et pour une construction positive et harmonieuse de Soi. Ce sont deux moments sacrés que nous devons tous protéger, défendre et optimiser par le yoga afin de vivre heureux et trouver enfin la plénitude.